Quand les soufis parlent aux chrétiens. A la rencontre d’un islam fraternel 

Le frère Alberto Fabio Ambrosio, dominicain et membre de l’IDEO, a vécu plus de 20 ans dans les pays musulmans dont plus de 12 ans en Turquie. C’est un spécialiste reconnu de l’histoire du soufisme. Dans son livre, issu de son expérience de vie et appuyé sur ses grandes connaissances de l’islam, il relit la parabole du « Bon samaritain » (Luc 10, 25-37) comme une parabole du dialogue.

Un dialogue entre l’islam et le christianisme, comme au sein même de l’islam, dans lequel il voit la figure de l’homme blessé, dépouillé par les violents qui pratiquent la terreur en son nom. Pour le christianisme, se faire le prochain de l’islam blessé, c’est se situer dans une relation d’égalité et d’amitié, reconnaître sa dignité intrinsèque, comme aussi ses besoins et ses fragilités. Et contre les tenants musulmans d’une « orthodoxie étouffante », il souligne que le soufisme, s’il n’est pas « tout l’islam », est « aussi l’islam », et peut agir comme un baume pour l’islam. En lui apportant son ouverture spécifique à l’accueil de l’autre, de l’étranger, il est une chance pour répondre aux fanatiques qui ne pensent qu’à détruire l’autre.

9782227488229

La réflexion du frère Alberto Fabio Ambrosio s’appuie à la fois sur des références théologiques, chrétiennes et musulmanes ; mais aussi sur ses expériences de vie et de dialogue en pays musulman. Et il comporte de larges citations de très beaux textes soufis, qui viennent à la fois soutenir et illuminer son propos. Son livre est ainsi un message d’espoir en vue d’un avenir plus lumineux pour ses amis musulmans.

Quand les soufis parlent aux chrétiens. A la rencontre d’un islam fraternel 
par Alberto Fabio Ambrosio, o.p. aux éditions Bayard 2016, 234 p. 16,90€

L’islamisme, un livre et une interview du frère Emilio Platti (IDEO)

A l’occasion de la publication du dernier livre d’Emilio Platti , L’islamisme, la radio RFI lui a consacré une interview dimanche 3 avril au matin, dans son émission « Religions du monde », interview que nous vous proposons d’écouter.

Le frère dominicain belge Emilio Platti, membre de l’IDEO, a commencé sa carrière d’islamologue à Molenbeeck dans les années 60 dans un foyer de jeunes émigrés musulmans. Puis il est allé au Caire rejoindre l’IDEO, l’Institut dominicain d’études orientales et s’est spécialisé dans la recherche sur l’islam et sa tradition intellectuelle. Depuis il se partage entre Le Caire et Louvain où il enseigne à la faculté catholique les rapports entre christianisme et islam.

Son dernier livre l’islamisme (Fidélité/Lessius, janvier 2016, 120 p., 9,50 Euro) décrit de façon très claire et synthétique le socle idéologique sur lequel s’enracine le radicalisme musulman qui a pris naissance en Arabie , en Egypte et dans le sous-continent indien. Un radicalisme qui entend revitaliser la communauté musulmane en l’homogénéisant mais aussi en niant sa diversité, et en conduisant à un exclusivisme destructeur.

Au terme de son livre, comme dans cette émission, le frère Emilio Platti appelle à une re-spiritualisation de l’Islam, à laquelle devraient selon lui contribuer aussi bien les intellectuels musulmans libéraux, qu’une autorité scientifique et morale fortement enracinée dans la tradition comme celle du grand imam d’al-Azhar et les ressources de l’héritage soufi.

Cliquer ici pour écouter l’interview du fr. Emilio.

Retrouvez L’islamisme sur Amazon.

Comprendre l’Islam (ou plutôt : pourquoi on n’y comprend rien)

C’est le sujet de la conférence donnée le 17 novembre 2015 à Paris par le frère Adrien Candiard, islamologue et membre de l’IDEO

Une crise majeure traverse le monde musulman, et elle oppose deux manières bien différentes de vivre l’islam.

Tel est l’éclairage sur les évènements qui secouent actuellement la France et le monde, qu’apporte le frère Adrien Candiard (1), islamologue, membre de l’IDEO, dans sa conférence du 17 novembre 2015, à la paroisse Sainte-Clotilde, à Paris.

Sa conférence analyse le conflit de légitimité qui se joue entre deux visions radicalement différentes de l’islam, celle de l’orthodoxie sunnite traditionnelle, et celle du salafisme. L’islam classique a su gérer la diversité au sein des sociétés placées sous domination musulmane, et s’est prêté au développement d’une riche culture, mais n’a pas su encore s’affronter aux défis de la modernité. A contrario le salafisme, au nom d’un illusoire retour à l’authenticité des origines, pratique un littéralisme absolu et crée les conditions intellectuelles et spirituelles de la violence.

L’urgence pour l’islam, selon le frère Adrien Candidard, est de savoir retrouver un rapport apaisé et constructif avec sa tradition, pour ouvrir une vraie alternative à la radicalisation salafiste.

Pour lire le texte de la conférence du frère Adrien Candiard, cliquer sur ce lien

(1)Adrien Candiard est l’auteur de En finir avec la tolérance ? Différences religieuses et rêve andalou, publié aux Puf, en 2014

D’une rive à l’autre de la Méditerranée: deux publications à découvrir

Apprendre à connaître, à comprendre et respecter l’autre, dépasser ainsi les replis identitaires, et construire un monde plus fraternel et une culture de paix. Cette démarche qui est celle de l’IDEO au Caire dans ses activités d’étude, d’accueil, de dialogue, est aussi celle de deux récentes publications que nous vous invitons à découvrir.

L’une se tourne vers les raisons et les expériences du dialogue avec l’Islam en France, mais aussi au delà : c’est la Lettre aux Communautés de la Mission de France, (numéro 278, janvier-février 2015). L’autre traite surtout de la situation du Moyen-Orient, mais sans ignorer ses répercussions ici en France ou en Europe : c’est le petit livre « Guerre ou paix au Moyen-Orient » qui réunit les interventions faites à la 3ème Université d’hiver (décembre 2014) du réseau « Chrétiens de la Méditerranée ». Deux publications complémentaires, qui ne masquent pas les motifs d’inquiétude mais nous aident aussi à reconnaître les raisons d’espérer.

Sous le titre Des chrétiens à la rencontre de musulmans, la Lettre aux Communautés de la Mission de France se tourne vers les lieux où se vit en France une véritable rencontre entre chrétiens et musulmans et où, sans angélisme ni simplifications, les uns et les autres s’enrichissent de leur diversité. Par ailleurs Christophe Roucou, prêtre de la Mission de France et directeur du Service des relations avec l’islam de la Conférence des évêques de France, analyse dans ce même numéro les conditions d’un dialogue authentique. Et Michel Younès, professeur de théologie à l’université catholique de Lyon montre comment la théologie catholique a évolué depuis Vatican II dans sa perception de l’islam.

Ce numéro 278 de la Lettre aux Communautés peut être commandé par courrier comportant votre adresse et un chèque de 10 euros, adressé à « Communauté Mission de France », BP101, 94171 Le Perreux sur Marne Cedex. Télécharger le document.

Guerre ou paix au Moyen-Orient, publié par le réseau des acteurs de paix Chrétiens de la Méditerranée, éclaire les raisons et les effets des conflits moyen-orientaux avec les interventions passionnantes qu’a réunies sa dernière Université d’hiver (Annecy, déc. 2014). On y lira notamment avec un intérêt particulier les contributions de J. Hutzinger, ancien ambassadeur de France(« Où va le Moyen-Orient ? »), celle de l’universitaire C. Lochon sur le chiisme, et les réflexions du prêtre libanais Fadi Daou, président de la Fondation Adyan, sur « les chrétiens arabes dans la tourmente des bouleversements régionaux ».

Guerre ou paix au Moyen-Orient peut être commandé par courrier (envoyé à Louis Boulanger, 26 chemin J. Aiguier, 13009 Marseille), pour le prix de 10 euros également – chèque à l’ordre de Chrétiens de la Méditerranée – Télécharger le bon de commande

Passion Kaboul, conférence-débat le 16 décembre 2014

couv10071g_130A l’occasion de la publication de son ouvrage Passion Kaboul, le père Serge de Beaucrecueil, le père Jean-Jacques Pérennès rencontrera les Amis de l’IDEO le mardi 16 décembre 2014.

Nous nous retrouverons à 18h30 au 45 rue de la Glacière, Paris 13,  (M° Glacière) dans la salle de conférence de l’Istina.

Entrée et participation libres

A cette occasion, une vente-dédicace sera organisée.

Pour en savoir plus sur Passion Kaboul.