Une belle conférence à l’occasion du gala de l’Idéo

Présents cet été à Taizé pour les rencontres d’amitié entre jeunes chrétiens et musulmans, Mgr Jean-Marc Aveline (évêque auxiliaire de Marseille) et le Docteur Oussama Nabil, responsable du département d’études francophones d’Al-Azhar, se sont retrouvés à l’Idéo  à l’occasion du gala annuel.

Le 12 septembre dernier se tenait le deuxième Gala de l’Idéo. Ces « galas » ont pour ambition de réunir nos amis en Égypte, qu’ils soient membres de l’association ou pas encore, afin de leur proposer une soirée originale et de leur présenter nos projets et nos défis pour l’année.

Cette année l’Idéo avait invité Mgr Jean-Marc Aveline, évêque auxiliaire de Marseille et président du Conseil pour les relations interreligieuses des évêques de France, pour présenter une réflexion sur les principes théologiques du dialogue interreligieux.

Le dialogue interreligieux recouvre deux réalités très différentes : il est à la fois ce que les pouvoirs publics voudraient que les religions fassent pour plus de paix sociale, et l’attitude des croyants, au nom de leur foi, envers les croyants des autres religions. Réduire le dialogue à la première dimension risque d’anesthésier la capacité critique et prophétique des religions envers ces mêmes pouvoirs publics et, plus fondamentalement, fait courir le risque aux religions de démissionner sur ce point et de s’en remettre uniquement aux pouvoirs publics pour organiser le dialogue entre elles.

L’attitude des chrétiens envers les croyants des autres religions a été profondément façonnée par la relation qu’ils entretiennent envers le judaïsme. Contre toute tentation marcioniste de « purifier » le christianisme des éléments juifs qu’il contient, l’Église catholique reconnaît que son identité propre fait constitutivement référence à l’altérité du judaïsme. Ceci est repris clairement dans la déclaration Nostra ætate (1965) du concile Vatican II.

Par ailleurs, l’encyclique Ecclesiam suam (1964) de Paul VI propose une conception renouvelée de la révélation comme « dialogue de salut » (colloquium salutis) entre Dieu et l’humanité. La déclaration Nostra ætate encourage donc les catholiques à chercher tout ce qui est vrai et saint dans les autres religions, dans un « dialogue » sincère et respectueux avec les autres croyants.

Mgr Aveline a conclu son intervention en présentant deux enjeux théologiques majeurs, pour qui a accepté de se lancer dans cette aventure spirituelle et intellectuelle exigeante. Le premier est de renforcer, avec l’aide de la théologie des chrétiens d’Orient, notre théologie de l’Esprit saint, dont Jean-Paul II disait dans son encyclique Redemptoris missio (1990) qu’il agissait non seulement dans les cœurs des personnes mais aussi dans les sociétés, les cultures et les religions. Le second enjeu est la compréhension de la mission de l’Église comme coopération au travail de l’Esprit saint, qui poursuit ce « dialogue de salut » qu’est la révélation. L’Église doit donc se comprendre non pas comme une ONG ni comme une entreprise visant sa propre croissance, mais comme étant au service de la relation entre Dieu et le monde.

Vous pouvez écouter la conférence de Mgr. Aveline

L’Idéo consacre un colloque aux relations entre chiites et chrétiens

Du 11 au 13 avril s’est déroulé à l’Institut catholique de Paris un colloque scientifique, organisé par le Midéo (la revue scientifique de l’Idéo) sur l’histoire des interactions entre chiites et chrétiens.

A côté de nombreux chercheurs une délégation chiite irakienne était présente à ce colloque qui se prolongera en septembre 2018 à Nadjaf (Irak) par un atelier de travail sur des manuscrits.

Deux conférences publiques, assurées par les professeurs Rudi Matthee (University of Delaware, USA) et Francis Richard (CNRS) ont porté sur l’espace particulier de rencontre et de dialogue interreligieux que constitua l’Iran, dans les siècles passés.

Pour en savoir plus sur les apports de ce colloque, qui ouvre une voie nouv elle dans l’étude de l’histoire des relations islamo-chrétiennes, vous pouvez en lire le compte-rendu synthétique établi par l’IDEO en cliquant sur ce lien .

Le frère Emmanuel Pisani, directeur du Midéo, avec la délégation irakienne à l’Institut catholique de Paris

Revivez le colloque « Chercheurs de l’autre »

Le 9 octobre 2017, à l’occasion des 25 ans de l’association Les amis de l’Idéo, se tenait au collège des Bernardins le colloque chercheurs de l’autre consacré à la présence et au travail de l’Idéo au Caire depuis sa création en 1953.

Nous vous proposons sur cette page d’écouter les différentes interventions en intégralité.

 

1- Les dominicains du Caire, au cœur de l’islam. Comment et Pourquoi

Accueil par M. Hervé de Vaublanc, directeur-adjoint du Collège des Bernardins, partenaire du colloque.

 



Ouverture de la rencontre par Monsieur Bruno Racine, président des Amis de l’Idéo



Les dominicains au Caire au cours du 20ème siècle, par M. Dominique Avon, directeur d’études à l’EPHE, membre de l’Idéo

 



L’Institut dominicain d’études orientales aujourd’hui : mission, activités, projets, par le frère Jean Druel, directeur de l’Idéo

 



2- De la recherche à la rencontre de l’autre

Table ronde sur les enjeux de la recherche sur l’islam

Ouverture de la table ronde

Est-ce encore le temps du dialogue? Une réflexion géopolitique, par M. Jean Félix-Paganon, ancien ambassadeur de France en Egypte

 



Table ronde

De la recherche à la rencontre de l’autre, table-ronde animée par Mme Anne-Bénédicte Hoffner (journal La Croix), avec le père Vincent Feroldi, directeur du SNRM de la Conférence des évêques de France, le frère Jean Druel, directeur de l’IDEO, M. Michaël Marx, directeur du projet Coranica (Berlin), et M. Augustin Jomier, enseignant-chercheur à l’INALCO

 



3- La violence dans le Coran des origines : discours et réalité

Conférence de madame Jacqueline Chabbi, professeur émérite des universités (présentation par le frère Emilio Platti, membre de l’Idéo).

 



 

Présentation des intervenants

  • Bruno Racine, président des Amis de l’Idéo. Conseiller-maître à la Cour des Comptes, il a présidé successivement le Centre Pompidou et la Bibliothèque nationale de France.
  • Dominique Avon, directeur d’études à l’EPHE est historien, spécialiste d’histoire religieuse comparée. Membre de l’Idéo, il est l’auteur de Les frères précheurs en Orient : les dominicains au Caire (années 1910 – années 1960) (Cerf, 2005).
  • Jean Druel, dominicain, est directeur de l’Idéo (depuis 2014). Docteur en grammaire arabe, il est l’auteur de Je crois en Dieu ! – Moi non plus.  Introduction aux principes du dialogue interreligieux (Cerf, 2017)
  • Vincent Feroldi, prêtre du diocèse de Lyon, dirige le Service national des relations avec les musulmans (SNRM) de la Conférence des évêques de France. Après avoir été en poste au Maroc (1995-2001), il a été chargé des relations avec les musulmans du diocèse de Lyon et membre des Groupes de recherche islamo-chrétiens, avant de devenir directeur du SRNM en 2015
  • Augustin Jomier, historien spécialiste des sociétés musulmanes du Maghreb, est enseignant-chercheur à l’Inalco.
  • Michaël Marx, universitaire allemand, islamologue (Académie des sciences de Berlin-Brandebourg), dirige le projet de recherche « Corpus coranicum » qui vise notamment à préparer une édition critique du Coran à partir de ses sources manuscrites et épigraphiques les plus anciennes. Il a contribué avec la Professeure Angelika Neuwirth, islamologue, à plusieurs ouvrages sur les sources de l’islam et le Coran.
  • Jean-Felix Paganon a été directeur de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères, et ambassadeur de France, en Egypte (2008-2012) et au Sénégal notamment.
  • Anne-Bénédicte Hoffner, journaliste, est spécialiste de l’islam au sein du service religion de La Croix. Elle est l’auteure de Les nouveaux acteurs de l’islam (Bayard, 2017).
  • Jacqueline Chabbi, historienne et spécialiste d’études arabes, est professeure émérite à l’université de Paris-VIII. Elle est l’auteure de Le seigneur des tribus : l’islam de Mahomet(CNRS Editions, 1997) et de Les trois piliers de l’islam. Lecture anthropologique du Coran (Seuil, 2016).
  • Emilio Platti, dominicain, islamologue, est professeur émérite à l’université de Louvain (Belgique). Membre de l’IDEO, il est l’auteur de Islam… étrange ? Au-delà des apparences, au cœur de l’acte d’islam, acte de foi (Cerf, 2000), Islam, ennemi naturel ? (Cerf 2006) et de Que penser de … l’islamisme – forme moderne du radicalisme islamiste (Fidélité, 2016)

Chercheurs de l’autre, un colloque le 9 octobre à Paris

Créée en 1992 à l’initiative du Père Georges Anawati, un des fondateurs de l’Institut Dominicain d’Etudes Orientales, l’Association Les Amis de l’Idéo s’attache depuis 25 ans à faire connaître et à soutenir l’aventure de l’équipe de dominicains du Caire, ces chercheurs de l’autre installés au cœur de l’islam sunnite.

Accueillie par le Collège des Bernardins, qui en est partenaire, cette rencontre se déroulera lundi 9 octobre, de 16h00 à 20h30, au Collège des Bernardins, 20 rue de Poissy, Paris 5ème

Les inscriptions sont ouvertes sur le site du Collège des bernardins.

Programme de la rencontre

Les dominicains du Caire, au cœur de l’islam. Comment et Pourquoi

  • 16h00 : Accueil par le représentant du Collège des Bernardins
  • Ouverture de la rencontre par Monsieur Bruno Racine, président des Amis de l’Idéo
  • 16h20 : « Les dominicains au Caire au cours du 20ème siècle », par Monsieur Dominique Avon, historien, professeur à l’université du Maine
  • 16h40 : « L’Institut dominicain d’études orientales aujourd’hui : mission, activités, projets », par le frère Jean Druel, directeur de l’Idéo
  • 17h15 : Pause

De la recherche à la rencontre de l’autre

  • 17h30 : Table ronde sur les enjeux de la recherche sur l’islam, pour la connaissance de l’autre qu’est l’islam, de l’autre au sein de l’islam (sa diversité), et pour le dialogue interreligieux.

Avec la participation du frère Jean Druel, directeur de l’Idéo, du père Vincent Feroldi, directeur du Service national des relations avec les musulmans (SNRM) de la Conférence des évêques de France, de monsieur Augustin Jomier, enseignant-chercheur à l’Inalco et de monsieur Michaël Marx, islamologue, directeur du projet franco-allemand Corpus Coranicum (Académie des sciences de Berlin-Brandebourg)

La table-ronde sera ouverte par Monsieur Jean-Félix Paganon, ancien ambassadeur de France en Egypte. Elle sera animée par Madame Anne-Bénédicte Hoffner, journaliste à La Croix

  • 18h45 : Pause

La violence dans le Coran des origines : discours et réalité

  • 19h00 : Conférence de Madame Jacqueline Chabbi, islamologue, professeure des universités émérite, auteure du livre « Les trois piliers de l’islam. Lecture anthropologique du Coran » (Seuil, 2016).

Cette conférence sera introduite par le frère Emilio Platti, professeur émérite à l’université de Louvain, et sera suivie d’un débat.

  • A partir de 20h30, la rencontre sera suivie d’un buffet amical au Petit auditorium, ouvert à tous les participants.

Présentation des intervenants

  • Bruno Racine, président des Amis de l’Idéo. Conseiller-maître à la Cour des Comptes, il a présidé successivement le Centre Pompidou et la Bibliothèque nationale de France.
  • Dominique Avon, professeur des universités à l’université du Maine (Le Mans) est historien, spécialiste d’histoire religieuse comparée. Membre de l’IDEO, il est l’auteur de Les frères précheurs en Orient : les dominicains au Caire (années 1910 – années 1960) (Cerf, 2005).
  • Jean Druel, dominicain, est directeur de l’Idéo (depuis 2014). Docteur en grammaire arabe, il est l’auteur de Je crois en Dieu ! – Moi non plus.  Introduction aux principes du dialogue interreligieux (Cerf, 2017)
  • Vincent Feroldi, prêtre du diocèse de Lyon, dirige le Service national des relations avec les musulmans (SNRM) de la Conférence des évêques de France. Après avoir été en poste au Maroc (1995-2001), il a été chargé des relations avec les musulmans du diocèse de Lyon et membre des Groupes de recherche islamo-chrétiens, avant de devenir directeur du SRNM en 2015
  • Augustin Jomier, historien spécialiste des sociétés musulmanes du Maghreb, est enseignant-chercheur à l’Inalco.
  • Michaël Marx, universitaire allemand, islamologue (Académie des sciences de Berlin-Brandebourg), dirige le projet de recherche « Corpus coranicum » qui vise notamment à préparer une édition critique du Coran à partir de ses sources manuscrites et épigraphiques les plus anciennes. Il a contribué avec la Professeure Angelika Neuwirth, islamologue, à plusieurs ouvrages sur les sources de l’islam et le Coran.
  • Jean-Felix Paganon a été directeur de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères, et ambassadeur de France, en Egypte (2008-2012) et au Sénégal notamment.
  • Anne-Bénédicte Hoffner, journaliste, est spécialiste de l’islam au sein du service religion de La Croix. Elle est l’auteure de Les nouveaux acteurs de l’islam (Bayard, 2017).
  • Jacqueline Chabbi, historienne et spécialiste d’études arabes, est professeure émérite à l’université de Paris-VIII. Elle est l’auteure de Le seigneur des tribus : l’islam de Mahomet(CNRS Editions, 1997) et de Les trois piliers de l’islam. Lecture anthropologique du Coran (Seuil, 2016).
  • Emilio Platti, dominicain, islamologue, est professeur émérite à l’université de Louvain (Belgique). Membre de l’IDEO, il est l’auteur de Islam… étrange ? Au-delà des apparences, au cœur de l’acte d’islam, acte de foi (Cerf, 2000), Islam, ennemi naturel ? (Cerf 2006) et de Que penser de … l’islamisme – forme moderne du radicalisme islamiste (Fidélité, 2016)

Religions et dialogue : un colloque pour les 50 ans de l’ISTR de Paris

A l’heure où le fondamentalisme religieux connaît un regain d’acuité, le dialogue interreligieux reste-t-il d’actualité ? Quelle place faire à l’ouverture à l’autre, comme les chrétiens y ont été invités par le concile Vatican II ?

Voici quelques unes des questions qui seront abordées au Colloque « Religions et dialogue » qui marquera , les 7 et 8 juin prochains, le colloque de l’Institut de Sciences et Théologie des Religions de Paris.

De nombreuses interventions de spécialistes des religions et du fait religieux y apporteront un éclairage neuf sur les enjeux du dialogue.

Les Amis de l’IDEO vous invitent à prendre connaissance du programme de ce colloque et de ses modalités d’inscription.

Compte-rendu de la table ronde du 1er février 2017 (« Confidences islamo-chrétiennes »)

Le 1er février 2017 à l’Institut catholique de Paris s’est tenue une table ronde consacrée à l’ouvrage « Confidences islamo-chrétiennes », dans lequel le P. Maurice Borrmans a publié les correspondances reçues du P. Jacques Jomier, un des fondateurs de l’IDEO.

Vous pouvez cliquer ici pour télécharger le compte-rendu de cette table ronde.

Marie dans le Coran

Marie, mère de Jésus, a une place éminente dans le Coran. Et la figure de Marie est honorée par de nombreux musulmans à travers le monde, et notamment en France, comme en témoignent ces jours-ci plusieurs réunions islamo-chrétiennes organisées à l’occasion de la fête de l’Annonciation.

L’association Les Amis de l’IDEO vous propose de mieux comprendre le rôle de Marie dans l’Islam en lisant le très intéressant article que le quotidien La Croix a publié vendredi 2 avril 2016, sur ce sujet.

Cliquez ici pour retrouver l’article sur le site de La Croix

Jésus dans le Coran, une conférence des Amis de l’IDEO, le 16 novembre 2015 à Paris

Les Amis de l’IDEO invitent leurs adhérents d’Ile de France, ainsi que leurs proches ou amis, à une conférence de Madame Geneviève GOBILLOT, professeur de civilisation arabo-musulmane à l’université Lyon III, sur « Jésus dans le Coran » le lundi 16 novembre à 18h30, dans la salle Dumont, 43 bis rue de la Glacière, 75013 Paris.

Membre du Comité scientifique du Midéo (la publication de l’institut dominicain du Caire), auteur de nombreux livres sur l’islam dont l’un est co-écrit avec un membre de l’IDEO (1), Geneviève GOBILLOT est une islamologue réputée.
Ses études sur les relations entre écrits bibliques et coraniques renouvellent profondément l’approche du Coran, en particulier pour tout ce qui concerne Jésus dans le Coran.
Entrée libre.

(1) Idées reçues sur le Coran, par Michel Cuypers et Geneviève Gobillot, Le cavalier bleu, 2014

L’Eglise et les religions du monde » un colloque le 19 Mai 2015, à l’Institut Catholique de Paris

L’association Les Amis de l’IDEO est heureuse de vous annoncer que se déroulera à Paris le 19 mai, un colloque marquant le 50ème anniversaire de Nostra Aetate, la déclaration conciliaire de Vatican II relative aux relations avec les religions non-chrétiennes.

Sous le titre L’église et les religions du monde, 50 ans de Nostra Aetate, ce colloque se tiendra à l’Institut catholique de Paris, le 19 mai, de 9h à 17h00 (21 rue d’Assas, 75006 Paris).

La participation est ouverte à tous, sur inscription préalable (droit d’inscription : 10€).

Rappelons que « Nostra Aetate » a marqué un changement déterminant dans le regard porté sur les autres religions, et notamment dans les rapports entre chrétiens et musulmans. Cela à tel point qu’on a pu dire qu’elle constituait désormais « la charte même de tous les efforts de dialogue islamo-chrétien dans le monde » (P. Maurice Borrmans).

Le Père Anawati, un des fondateurs de l’IDEO a œuvré de façon décisive à cette évolution radicale, qui a permis aux pères conciliaires de reconnaître ce qu’il y a « de vrai et de saint » dans ces religions, et parmi elles l’islam.

C’est le frère Emmanuel Pisani, membre de l’IDEO (dont il dirige la publication scientifique, le MIDEO) et directeur de l’ISTR à l’Institut Catholique de Paris qui ouvrira ce colloque avec Mgr Dubost, président du Conseil pour les relations inter-religieuses.

Le père Christophe Roucou (directeur du Service des Relations avec l’Islam de la conférence des évêques de France) et Mgr Gollnisch (Œuvre d’Orient) y prendront part également.

Le frère Pisani animera la table-ronde finale consacrée au dialogue inter-religieux. Le dialogue islamo-chrétien aura donc une large place dans le déroulement de cette journée.

Le programme et le feuillet d’inscription se trouvent ci-dessous.

La date limite d’inscription (indiquée comme étant le 2 mai dans le bulletin) a été repoussée au 10 mai.

Cliquer ici pour télécharger le programme du colloque de Nostra AEtate 2015

Cliquer ici pour télécharger le Bulletin d’inscription du colloque Nostra AEtate 2015