Un nouveau site pour l’Idéo

Au cours de l’été, l’Idéo s’est doté d’un nouveau site internet, que nous vous invitons à découvrir !

Le nouveau site rend en effet beaucoup plus largement accessible les activités et l’ actualité de l’Institut dominicain d’études orientales.

À côté des pages fixes (« Les membres de l’Idéo », « Notre histoire», « La bibliothèque», «La Maison des chercheurs», et bien sûr… « Les Amis de l’Idéo» !) cinq blogs sont signalés sur la droite de l’écran : «MIDEO», «Publications», «Projets de recherche », « Séminaires», et «AlKindi» ainsi qu’un accès rapide au catalogue AlKindi de la bibliothèque. Et chaque mois, la lettre d’information de l’IDEO est publiée en page d’accueil. Par ailleurs un agenda, permet d’annoncer chaque mois les événements à venir.

Ce nouveau site vous permettra notamment :

D’accéder aisément au MIDEO, la publication scientifique de l’Idéo, dont vous pouvez désormais consulter en ligne le numéro 31 , dont les « Nouvelles lectures du Coran » constituent le thème central .

De prendre connaissance des publications récentes des membres de l’Idéo, qu’il s’agisse de livres ou d’articles de revue, soit sous forme de résumé, soit en accédant à leur contenu quand il est disponible en ligne.

De vous abonner à la lettre électronique d’informations de l’Idéo, en cliquant sur le menu « Lettre d’informations» en bas de l’écran.

Comme l’indiquent les frères de l’Idéo en conclusion de leur lettre d’informations de juillet dernier : « Disponible en trois langues, français, anglais et arabe, ce site contribuera, nous l’espérons, à une meilleure connaissance de l’islam, religion et culture. Il est notre réponse à l’urgence du dialogue entre tous, chrétiens et musulmans, athées et humanistes, hommes et femmes de bonne volonté. »

Un beau prix de thèse pour le fr. E. Pisani

Le frère Emmanuel Pisani (IDEO) a reçu le 28 mai 2016 au Sénat le prix de la meilleure thèse en islamologie

Décerné tous les deux ans, le prix Mohammed Arkoun (1) de la meilleure thèse en islamologie vient d’être attribué au frère Emmanuel Pisani, membre de l’IDEO dont il dirige la publication scientifique (le MIDEO), pour sa thèse sur le grand penseur musulman al-Ghazali (2).

EmP1

Ce prix a été fondé par deux hautes institutions scientifiques françaises, le CNRS et l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, par l’intermédiaire, respectivement, du Groupement d’intérêt scientifique Moyen-Orient et mondes musulmans, et de l’Institut d’étude de l’islam et des sociétés du monde musulman. Il constitue une référence pour les spécialistes français de l’islam et au-delà. Soutenue à Lyon en 2014, la thèse d’E. Pisani est consacrée à une question essentielle pour la pensée musulmane et le dialogue inter-religieux : le salut promis par la révélation coranique est-il absolument réservé aux musulmans, ou bien ouvert par Dieu à tous les individus, croyants ou non ? Ghazali, démontre E. Pisani, ne s’en tient pas aux prescriptions juridiques et réductrices, mais inclut dans sa pensée une authentique approche spirituelle. La miséricorde divine embrasse toutes les nations et toutes les religions.

L’attribution de ce prix reconnaît la qualité du travail exceptionnel réalisé par le frère E. Pisani, qui outre ses fonctions à l’IDEO dirige l’Institut des sciences et théologie des religions de l’Institut catholique de Paris. Le prix Mohammed Arkoun est soutenu par le ministère de l’intérieur, et c’est un conseiller de M. Cazenave qui a remis à Emmanuel Pisani le prix lors d’une cérémonie tenue au Sénat le 28 mai dernier. Plusieurs membres de l’IDEO (dont le frère Jean Druel, son directeur) et de l’Association des Amis de l’IDEO (dont Bruno Racine, son président) étaient présents, avec de nombreux représentants du monde de la recherche.

Pour en savoir plus

La thèse du frère E. Pisani a été présentée dans le N°5 de la Lettre aux Amis de l’IDEO (avril 2014). Consultez l’article en pdf.

(1) Mohammed Arkoun, mort en 2010, est un historien de l’islam et un philosophe se situant dans la lignée des « Lumières » françaises. Militant actif du dialogue entre les hommes, les peuples et les religions, il a plaidé pour un islam repensé dans le monde contemporain, et pour une réconciliation de l’islam et de l’humanisme.

(2) Mort en 1111, al-Ghazali est un philosophe et théologien sunnite, qui a vécu à Bagdad et en Perse, et est considéré comme l’un des plus grands penseurs de l’histoire de l’islam. La thèse que lui a consacrée E. Pisani a pour titre « Hétérodoxes et non-musulmans dans la pensée d’Abu Hamid al-Ghazali (m.1111) ».

La bibliothèque de l’IDEO accueille son 100.000ème livre

La Bibliothèque de l’IDEO a inscrit à son inventaire, mardi 1er mars 2016, son 100.000ème ouvrage. Cet évènement a fait l’objet d’un petit moment festif avec le personnel et les lecteurs, avant que l’atmosphère studieuse des salles de lecture reprenne tous ses droits.

Grâce à une politique d’acquisition qui s’est poursuivie au long des décennies, la Bibliothèque de l’IDEO confirme ainsi sa position éminente parmi les bibliothèques spécialisées en islamologie et en culture arabo-musulmane. Elle est la première en ce domaine au sein du Moyen-Orient.

Le 100.000ème ouvrage inscrit à l’inventaire de la Bibliothèque est intitulé Héritages arabo-islamiques dans l’Europe méditerranéenne. Sous la direction de Catherine Richarté, Roland-Pierre Gayraud et Jean-Michel Poisson, il a été publié par La Découverte (Paris) en 2015.

heritages

Cliquer sur l’ouvrage pour accéder à sa notice sur le site de l’éditeur.
Cet ouvrage réunit les contributions d’archéologues, d’historiens et d’anthropologues qui témoignent de l’importance des échanges culturels et commerciaux entre l’Occident médiéval et l’Orient, à travers la Méditerranée. Ce livre illustre donc pleinement l’attachement de l’IDEO à consolider les liens entre les cultures, pour permettre entre elles un dialogue authentique et fécond.

Bonne année 2016

77a3f975-23bf-4c1a-9dfa-e75df6be6109

Les Amis de l’IDEO se joignent à la communauté des frères dominicains du Caire et à toute l’équipe de l’IDEO pour vous souhaiter une belle année 2016 et une bonne octave de Noël, qui a coïncidé cette année pour les musulmans avec le Mawlid, l’anniversaire de la naissance du Prophète.

Quiconque sauve un être humain…

Les tragiques attentats du 13 novembre 2015 qui ont frappé Paris et
endeuillé la France ont soulevé partout dans le monde, et notamment
dans de très nombreux pays musulmans, une vague de réprobation et de
messages de solidarité. Ainsi en Egypte, le cheikh d’al-Azhar, Ahmed
al-Tayyeb, comme le chef de l’Etat, le général al-Sissi, ont vivement
condamné ces actes terroristes.

Mais c’est aussi et d’abord en France que les responsables et
organismes musulmans ont élevé leur voix pour dénoncer ces actes
odieux et exprimer leur compassion aux victimes et leurs familles.
C’est entre autres le cas du Conseil français du culte musulman, de
l’Union des mosquées de France, des Etudiants musulmans de France, et
du cheikh Khaled Bentounes.

Ces messages, que le service des relations avec l’islam (SRI) de la
conférence des évêques de France a réunis, condamnent les terroristes
« qui prennent en otage l’islam et transgressent sans cesse ses
principes et ses valeurs ». Ils rappellent aussi que « la sacralité de
la vie et son inviolabilité sont inscrites dans la tradition musulmane
et dans son message universel ». Plusieurs de ces messages citent le
verset du Coran selon lequel :

« Quiconque tue un être humain (…) tue l’humanité toute entière.
Quiconque sauve un être humain sauve la vie de l’humanité toute
entière
 » (Coran, 5 : 32).

Les Amis de l’IDEO vous invitent à prendre connaissance de ces
déclarations, en vous rendant sur le site du SRI.

Jésus dans le Coran, une conférence des Amis de l’IDEO, le 16 novembre 2015 à Paris

Les Amis de l’IDEO invitent leurs adhérents d’Ile de France, ainsi que leurs proches ou amis, à une conférence de Madame Geneviève GOBILLOT, professeur de civilisation arabo-musulmane à l’université Lyon III, sur « Jésus dans le Coran » le lundi 16 novembre à 18h30, dans la salle Dumont, 43 bis rue de la Glacière, 75013 Paris.

Membre du Comité scientifique du Midéo (la publication de l’institut dominicain du Caire), auteur de nombreux livres sur l’islam dont l’un est co-écrit avec un membre de l’IDEO (1), Geneviève GOBILLOT est une islamologue réputée.
Ses études sur les relations entre écrits bibliques et coraniques renouvellent profondément l’approche du Coran, en particulier pour tout ce qui concerne Jésus dans le Coran.
Entrée libre.

(1) Idées reçues sur le Coran, par Michel Cuypers et Geneviève Gobillot, Le cavalier bleu, 2014

A voir cet été à Paris : « Grandes heures des manuscrits irakiens »

Une exposition présentée aux Archives nationales (Paris 3°) dans le cadre de la commémoration du 8ème centenaire de l’Ordre des prêcheurs.

C’est en Mésopotamie, entre le Tigre et l’Euphrate, qu’est apparue l’écriture. Des tablettes cunéiformes aux manuscrits enluminés du 19ème siècle, une riche tradition d’échange entre les idées et les hommes a enrichi cette terre, aujourd’hui en partie tombée sous le joug des terroristes du prétendu Etat Islamique. L’exposition « Grandes heures des manuscrits irakiens » rend particulièrement hommage à l’action des dominicains dans cette partie du monde. Elle raconte l’aventure des frères prêcheurs, venus d’Italie et de France depuis le moyen-âge et qui s’y sont faits les passeurs, les interprètes et parfois les ambassadeurs entre l’Orient et l’Occident. Elle témoigne aussi de la richesse et de la diversité des manuscrits, associant artistes musulmans et copistes chrétiens, que la bibliothèque du couvent de Mossoul a su rassembler et sauvegarder depuis la fin du 19° siècle.

De précieux manuscrits prêtés par la Bibliothèque vaticane et par la Bibliothèque nationale de France côtoient les fac-similé de quelques-uns de ces manuscrits de la bibliothèque du couvent de Mossoul, sauvés in extremis de la destruction par les terroristes de l’EI grâce à l’action déterminante du Père Michael Najeeb, à qui l’on doit leur numérisation et leur mise en sécurité à Erbil. Les témoignages photographiques et divers livres imprimés par les dominicains à Mossoul illustrent également tout le travail de rencontre de cette riche culture et d’inter-connaissance poursuivie pendant des dizaines d’années par les dominicains, entre Tigre et Euphrate.

Au terme de l’exposition, ne pas manquer la vidéo présentée dans une salle adjacente, avec les analyses et passionnants témoignages apportés notamment par le Père Michael Najeeb, par Jean-François Colosimo (éditions du Cerf), et par Mgr Gollnisch (Œuvre d’Orient). Un très beau catalogue est également disponible sur place.

Adresse
Archives nationales (Hôtel de Soubise) 60, rue des Francs Bourgeois, 75003 Paris

Dates et horaires
Ouverture du lundi au dimanche (fermé le mardi), jusqu’au 24 août 2015
En semaine: 10h00-17h30
Le samedi et dimanche: 14h00-17h30

Jean Druel, un nouveau directeur pour l’IDEO

fr_Jean_Druel Le frère Jean Druel, dominicain de la province de France, est né à Angers en janvier 1971.

Après une classe préparatoire au lycée sainte Geneviève, il est diplômé de l’Essec en 1993, année où il entre dans l’ordre des dominicains. Il effectue alors des études de théologie et de patristique copte à l’Institut catholique de Paris.

Il est ordonné prêtre en 2002 et rejoint l’IDEO du Caire. Depuis lors, il participe activement à la vie de l’institut.

Il a suivi une formation de professeur d’arabe à l’Université américaine du Caire et a soutenu une thèse de doctorat en histoire de la grammaire arabe à l’université de Nimègue (Pays-Bas) en décembre 2012.

Depuis 2013 il dirige au sein de l’IDEO le Projet des 200, soutenu par l’Union Européenne, et destiné à contextualiser les oeuvres de 200 auteurs majeurs de l’héritage arabo-musulman.

Il a été nommé directeur de l’IDEO en octobre 2014, en remplacement du frère Jean-Jacques Pérennès, qui en fut le secrétaire général depuis 2001, avant d’en assurer la direction à partir de 2009. Jean Druel est assisté d’un secrétaire général, le frère Rémi Chéno.