Un beau prix de thèse pour le fr. E. Pisani

Le frère Emmanuel Pisani (IDEO) a reçu le 28 mai 2016 au Sénat le prix de la meilleure thèse en islamologie

Décerné tous les deux ans, le prix Mohammed Arkoun (1) de la meilleure thèse en islamologie vient d’être attribué au frère Emmanuel Pisani, membre de l’IDEO dont il dirige la publication scientifique (le MIDEO), pour sa thèse sur le grand penseur musulman al-Ghazali (2).

EmP1

Ce prix a été fondé par deux hautes institutions scientifiques françaises, le CNRS et l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, par l’intermédiaire, respectivement, du Groupement d’intérêt scientifique Moyen-Orient et mondes musulmans, et de l’Institut d’étude de l’islam et des sociétés du monde musulman. Il constitue une référence pour les spécialistes français de l’islam et au-delà. Soutenue à Lyon en 2014, la thèse d’E. Pisani est consacrée à une question essentielle pour la pensée musulmane et le dialogue inter-religieux : le salut promis par la révélation coranique est-il absolument réservé aux musulmans, ou bien ouvert par Dieu à tous les individus, croyants ou non ? Ghazali, démontre E. Pisani, ne s’en tient pas aux prescriptions juridiques et réductrices, mais inclut dans sa pensée une authentique approche spirituelle. La miséricorde divine embrasse toutes les nations et toutes les religions.

L’attribution de ce prix reconnaît la qualité du travail exceptionnel réalisé par le frère E. Pisani, qui outre ses fonctions à l’IDEO dirige l’Institut des sciences et théologie des religions de l’Institut catholique de Paris. Le prix Mohammed Arkoun est soutenu par le ministère de l’intérieur, et c’est un conseiller de M. Cazenave qui a remis à Emmanuel Pisani le prix lors d’une cérémonie tenue au Sénat le 28 mai dernier. Plusieurs membres de l’IDEO (dont le frère Jean Druel, son directeur) et de l’Association des Amis de l’IDEO (dont Bruno Racine, son président) étaient présents, avec de nombreux représentants du monde de la recherche.

Pour en savoir plus

La thèse du frère E. Pisani a été présentée dans le N°5 de la Lettre aux Amis de l’IDEO (avril 2014). Consultez l’article en pdf.

(1) Mohammed Arkoun, mort en 2010, est un historien de l’islam et un philosophe se situant dans la lignée des « Lumières » françaises. Militant actif du dialogue entre les hommes, les peuples et les religions, il a plaidé pour un islam repensé dans le monde contemporain, et pour une réconciliation de l’islam et de l’humanisme.

(2) Mort en 1111, al-Ghazali est un philosophe et théologien sunnite, qui a vécu à Bagdad et en Perse, et est considéré comme l’un des plus grands penseurs de l’histoire de l’islam. La thèse que lui a consacrée E. Pisani a pour titre « Hétérodoxes et non-musulmans dans la pensée d’Abu Hamid al-Ghazali (m.1111) ».

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn