Menu

Activités de l’IDEO

Comme toutes les institutions de recherche, les activités de l’IDEO sont nombreuses. Voici les principaux domaines d’actions  de l’IDEO.

L’IDEO met à la disposition des chercheurs sa bibliothèque, qui est inernationalement considérée comme de premier plan dans le monde des études islamologiques. Elle compte plus de 155 000 volumes, dont près de 1800 titres de revues et périodiques spécialisés.

La bibliothèque entend couvrir l’ensemble des disciplines du domaine islamologique : langue arabe, Coran, exégèse, théologie, droit et jurisprudence, histoire, philosophie, soufisme, sciences… Elle propose plus de 20 000 textes classiques du patrimoine arabo-musulman (du 7ème au 17ème siècles de notre ère), mais aussi de nombreuses études en langue arabe ou en langues européennes, mettant à disposition de ses lecteurs l’essentiel de la recherche contemporaine en islamologie. De nombreuses thèses de doctorat sont également consultables sur place. A ses lecteurs, la bibliothèque offre également la consultation gratuite des bases de données de revues en ligne.

Le fonds de la bibliothèque est consultable grâce au catalogue en ligne al-Kindi. Bien connu des chercheurs, accessible en français, anglais, russe et naturellement en arabe, il répond en moyenne à plus de 90 000 requêtes de chercheurs par jour venant du monde entier. Il vient d’être profondément transformé pour répondre aux normes les plus récentes de catalogage (normes FRBR), permettant des données plus complète et une visualisation plus efficace.

Le MIDEO

Le Midéo — Mélanges de l’Institut Dominicain d’Etudes Orientales — est une revue fondée en 1954 par les premiers membres de l’IDEO. Ces Mélanges publient notamment des contributions académiques des membres de l’Institut et des chercheurs travaillant en étroite collaboration avec eux, en français, en anglais ou en arabe. En répondant aux objectifs de l’Institut, la revue publie des articles inédits sur l’islam, abordé par ses sources ; elle privilégie les questions théologiques et philosophiques, et l’histoire des doctrines. Elle vise aussi par des études approfondies à dépasser l’incompréhension mutuelle entre traditions culturelles et religieuses différentes et accorde une attention particulière à l’évolution contemporaine des recherches à ce sujet.

Cette publication est envoyée à de nombreuses institutions étrangères (bibliothèques spécialisées, centres de recherche, universités) qui font en retour bénéficier de leurs publications la Bibliothèque de l’IDEO.En consultant la table des matières des trente volumes parus (1954‒2014), on pourra juger de la diversité des sujets abordés, sans oublier les études se rapportant à des problématiques actuelles.

Depuis 2004, une série de Cahiers du Midéo complète la collection : ils réunissent des contributions autour de thèmes scientifiques spécifiques, ou des articles en hommage à une personnalité marquante.

Depuis le numéro daté de 2015, le MIDEO, jusque là diffusé uniquement sous forme imprimée, dispose également d ‘une version électronique et peut ainsi être consulté en ligne. Nous vous invitons à découvrir ses plus récentes publications :

La direction du MIDEO est assurée par le frère Emmanuel PISANI, membre de l’IDEO, et directeur de l’Institut de Science et Théologie des Religions (Institut Catholique de Paris). L’association « Les Amis de l’IDEO » prend en charge le budget de cette publication.

Le Projet des 200

Suite à un appel à projet de la Commission européenne, un contrat a été signé avec l’Union européenne dans le cadre de « l’Instrument européen pour la démocratie et les droits de l’homme » fin 2012 , intitulé : « Contextualisation historique de 200 auteurs classiques de l’héritage islamique ».

Ce projet couvre un chantier d’enrichissement du catalogue al-Kindi en terme de contextualisation historique et d’intertextualité, qui permettra de mettre en évidence toutes les ressources du nouveau logiciel.

Deux cents auteurs de l’héritage culturel arabe classique seront étudiés en priorité, parmi lesquels : al-Ǧāḥiẓ, al-Farābī, Ibn Sīnā (Avicenne), al-Bīrūnī, al-Ghazālī, Ibn Rushd (Averroès) Ibn ʿArabī, etc.

Il offre l’occasion d’intégrer au catalogue le contexte historique de ces auteurs et les relations entre leurs œuvres. Cet éclairage contextuel n’est pas anodin pour la recherche : il évite les contresens, permet de saisir les accent novateurs de chaque œuvre ou auteur, dégage les idées centrales des écoles de pensées, permettant ainsi une lecture critique et respectueuse du « turâth » (les textes de l’héritage arabo-musulman).

Aujourd’hui en arabe, l’expression « pensée critique » est souvent comprise comme une défiance critique envers la culture arabe ou islamique, de ce fait insupportable pour beaucoup de chercheurs arabes. Une approche dépourvue de toute perspective historique est certes précieuse pour goûter la beauté spécifique de la culture arabe mais elle tend à en oblitérer les phases de rupture et devient insuffisante face aux nouveaux défis culturels. Le catalogue AlKindi permet une lecture historique du turâth devenue nécessaire aujourd’hui.

La lettre d’information de l’Institut

Consulter les lettres d’information de l’IDEO

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn