Marie dans le Coran

Marie, mère de Jésus, a une place éminente dans le Coran. Et la figure de Marie est honorée par de nombreux musulmans à travers le monde, et notamment en France, comme en témoignent ces jours-ci plusieurs réunions islamo-chrétiennes organisées à l’occasion de la fête de l’Annonciation.

L’association Les Amis de l’IDEO vous propose de mieux comprendre le rôle de Marie dans l’Islam en lisant le très intéressant article que le quotidien La Croix a publié vendredi 2 avril 2016, sur ce sujet.

Cliquez ici pour retrouver l’article sur le site de La Croix

L’islamisme, un livre et une interview du frère Emilio Platti (IDEO)

A l’occasion de la publication du dernier livre d’Emilio Platti , L’islamisme, la radio RFI lui a consacré une interview dimanche 3 avril au matin, dans son émission « Religions du monde », interview que nous vous proposons d’écouter.

Le frère dominicain belge Emilio Platti, membre de l’IDEO, a commencé sa carrière d’islamologue à Molenbeeck dans les années 60 dans un foyer de jeunes émigrés musulmans. Puis il est allé au Caire rejoindre l’IDEO, l’Institut dominicain d’études orientales et s’est spécialisé dans la recherche sur l’islam et sa tradition intellectuelle. Depuis il se partage entre Le Caire et Louvain où il enseigne à la faculté catholique les rapports entre christianisme et islam.

Son dernier livre l’islamisme (Fidélité/Lessius, janvier 2016, 120 p., 9,50 Euro) décrit de façon très claire et synthétique le socle idéologique sur lequel s’enracine le radicalisme musulman qui a pris naissance en Arabie , en Egypte et dans le sous-continent indien. Un radicalisme qui entend revitaliser la communauté musulmane en l’homogénéisant mais aussi en niant sa diversité, et en conduisant à un exclusivisme destructeur.

Au terme de son livre, comme dans cette émission, le frère Emilio Platti appelle à une re-spiritualisation de l’Islam, à laquelle devraient selon lui contribuer aussi bien les intellectuels musulmans libéraux, qu’une autorité scientifique et morale fortement enracinée dans la tradition comme celle du grand imam d’al-Azhar et les ressources de l’héritage soufi.

Cliquer ici pour écouter l’interview du fr. Emilio.

Retrouvez L’islamisme sur Amazon.

La bibliothèque de l’IDEO accueille son 100.000ème livre

La Bibliothèque de l’IDEO a inscrit à son inventaire, mardi 1er mars 2016, son 100.000ème ouvrage. Cet évènement a fait l’objet d’un petit moment festif avec le personnel et les lecteurs, avant que l’atmosphère studieuse des salles de lecture reprenne tous ses droits.

Grâce à une politique d’acquisition qui s’est poursuivie au long des décennies, la Bibliothèque de l’IDEO confirme ainsi sa position éminente parmi les bibliothèques spécialisées en islamologie et en culture arabo-musulmane. Elle est la première en ce domaine au sein du Moyen-Orient.

Le 100.000ème ouvrage inscrit à l’inventaire de la Bibliothèque est intitulé Héritages arabo-islamiques dans l’Europe méditerranéenne. Sous la direction de Catherine Richarté, Roland-Pierre Gayraud et Jean-Michel Poisson, il a été publié par La Découverte (Paris) en 2015.

heritages

Cliquer sur l’ouvrage pour accéder à sa notice sur le site de l’éditeur.
Cet ouvrage réunit les contributions d’archéologues, d’historiens et d’anthropologues qui témoignent de l’importance des échanges culturels et commerciaux entre l’Occident médiéval et l’Orient, à travers la Méditerranée. Ce livre illustre donc pleinement l’attachement de l’IDEO à consolider les liens entre les cultures, pour permettre entre elles un dialogue authentique et fécond.

Bonne année 2016

77a3f975-23bf-4c1a-9dfa-e75df6be6109

Les Amis de l’IDEO se joignent à la communauté des frères dominicains du Caire et à toute l’équipe de l’IDEO pour vous souhaiter une belle année 2016 et une bonne octave de Noël, qui a coïncidé cette année pour les musulmans avec le Mawlid, l’anniversaire de la naissance du Prophète.

Comprendre l’Islam (ou plutôt : pourquoi on n’y comprend rien)

C’est le sujet de la conférence donnée le 17 novembre 2015 à Paris par le frère Adrien Candiard, islamologue et membre de l’IDEO

Une crise majeure traverse le monde musulman, et elle oppose deux manières bien différentes de vivre l’islam.

Tel est l’éclairage sur les évènements qui secouent actuellement la France et le monde, qu’apporte le frère Adrien Candiard (1), islamologue, membre de l’IDEO, dans sa conférence du 17 novembre 2015, à la paroisse Sainte-Clotilde, à Paris.

Sa conférence analyse le conflit de légitimité qui se joue entre deux visions radicalement différentes de l’islam, celle de l’orthodoxie sunnite traditionnelle, et celle du salafisme. L’islam classique a su gérer la diversité au sein des sociétés placées sous domination musulmane, et s’est prêté au développement d’une riche culture, mais n’a pas su encore s’affronter aux défis de la modernité. A contrario le salafisme, au nom d’un illusoire retour à l’authenticité des origines, pratique un littéralisme absolu et crée les conditions intellectuelles et spirituelles de la violence.

L’urgence pour l’islam, selon le frère Adrien Candidard, est de savoir retrouver un rapport apaisé et constructif avec sa tradition, pour ouvrir une vraie alternative à la radicalisation salafiste.

Pour lire le texte de la conférence du frère Adrien Candiard, cliquer sur ce lien

(1)Adrien Candiard est l’auteur de En finir avec la tolérance ? Différences religieuses et rêve andalou, publié aux Puf, en 2014

Quiconque sauve un être humain…

Les tragiques attentats du 13 novembre 2015 qui ont frappé Paris et
endeuillé la France ont soulevé partout dans le monde, et notamment
dans de très nombreux pays musulmans, une vague de réprobation et de
messages de solidarité. Ainsi en Egypte, le cheikh d’al-Azhar, Ahmed
al-Tayyeb, comme le chef de l’Etat, le général al-Sissi, ont vivement
condamné ces actes terroristes.

Mais c’est aussi et d’abord en France que les responsables et
organismes musulmans ont élevé leur voix pour dénoncer ces actes
odieux et exprimer leur compassion aux victimes et leurs familles.
C’est entre autres le cas du Conseil français du culte musulman, de
l’Union des mosquées de France, des Etudiants musulmans de France, et
du cheikh Khaled Bentounes.

Ces messages, que le service des relations avec l’islam (SRI) de la
conférence des évêques de France a réunis, condamnent les terroristes
« qui prennent en otage l’islam et transgressent sans cesse ses
principes et ses valeurs ». Ils rappellent aussi que « la sacralité de
la vie et son inviolabilité sont inscrites dans la tradition musulmane
et dans son message universel ». Plusieurs de ces messages citent le
verset du Coran selon lequel :

« Quiconque tue un être humain (…) tue l’humanité toute entière.
Quiconque sauve un être humain sauve la vie de l’humanité toute
entière
 » (Coran, 5 : 32).

Les Amis de l’IDEO vous invitent à prendre connaissance de ces
déclarations, en vous rendant sur le site du SRI.

Jésus dans le Coran, une conférence des Amis de l’IDEO, le 16 novembre 2015 à Paris

Les Amis de l’IDEO invitent leurs adhérents d’Ile de France, ainsi que leurs proches ou amis, à une conférence de Madame Geneviève GOBILLOT, professeur de civilisation arabo-musulmane à l’université Lyon III, sur « Jésus dans le Coran » le lundi 16 novembre à 18h30, dans la salle Dumont, 43 bis rue de la Glacière, 75013 Paris.

Membre du Comité scientifique du Midéo (la publication de l’institut dominicain du Caire), auteur de nombreux livres sur l’islam dont l’un est co-écrit avec un membre de l’IDEO (1), Geneviève GOBILLOT est une islamologue réputée.
Ses études sur les relations entre écrits bibliques et coraniques renouvellent profondément l’approche du Coran, en particulier pour tout ce qui concerne Jésus dans le Coran.
Entrée libre.

(1) Idées reçues sur le Coran, par Michel Cuypers et Geneviève Gobillot, Le cavalier bleu, 2014

Bruno Racine, nouveau président des Amis de l’IDEO

racine_bioBruno Racine, conseiller-maître à la Cour des Comptes, a été élu comme président des Amis de l’IDEO par le Conseil d’administration de l’Association réuni le 8 octobre 2015. Il assure dans ces fonctions le remplacement de Jacques Andréani, ambassadeur de France et président de l’Association depuis 1996, qui est décédé le 25 juillet dernier.

Né en 1951, ancien élève de l’Ecole normale supérieure, agrégé de lettres classiques, Bruno Racine est diplômé de l’ENA. Entré à la Cour des comptes en 1979, il a été nommé directeur des affaires culturelles de la Ville de Paris en 1988. De 1993 à 1995, il a été conseiller du Ministre des Affaires étrangères et directeur du Centre d’analyse et de prévision du Ministère des Affaires étrangères, puis il a été auprès du Premier Ministre, en charge des dossiers stratégiques et culturels de 1995 à 1997. Il a dirigé l’Académie de France à Rome (la Villa Médicis) de1997-2002, avant de présider à Paris le Centre Georges Pompidou (2002-2007).

Président de la Bibliothèque nationale de France depuis avril 2007, il a également été de septembre 2011 à septembre 2015 président de la Conférence des bibliothèques nationales européennes (CENL).En octobre 2011, il a été élu président d’Europeana, la bibliothèque numérique européenne. Bruno Racine est également membre du Conseil consultatif de la Bibliotheca Alexandrina (Egypte). Il a, à ce titre, effectué diverses missions en Egypte lui permettant plusieurs rencontres avec l’équipe de l’IDEO au Caire, qui ont motivé son engagement au sein de notre Association dont il a rejoint le Conseil d’administration en avril 2015.

Décès de monsieur Jacques Andréani

andreaniNous avons appris avec beaucoup d’émotion le décès de monsieur Jacques Andréani, président de l’association des Amis de l’IDEO, qui est survenu le 25 juillet 2015.

Président de notre association depuis novembre 1996, ambassadeur de France, monsieur Jacques Andréani a apporté aux Amis de l’IDEO toute l’expérience d’un exceptionnel parcours professionnel diplomatique et tout l’engagement d’une personnalité à la fois généreuse et perspicace.

Ses hautes compétences professionnelles l’avaient conduit de Moscou à Washington, de Rome au Caire et à des postes de direction du ministère des Affaires Etrangères. Fin connaisseur des pays arabes, il était aussi un acteur très impliqué dans la Fondation pour la mémoire de la Shoah. Connaître et comprendre l’autre était à ses yeux la base du dialogue indispensable pour construire la paix, entre les pays, les cultures, les religions. L’IDEO, implanté au coeur d’un pays où il avait noué des amitiés profondes, incarnait tout particulièrement pour lui cet objectif. Il n’a eu de cesse d’accompagner ses projets, de soutenir ses membres, de permettre la concrétisation de leurs projets : cela à travers notamment l’édification de la nouvelle bibliothèque, puis la rénovation du catalogue Al-Kindi et le projet des 200, ainsi que le renouvellement de l’équipe des dominicains du Caire auxquels il manifestait son estime et sa confiance.

Ses obsèques ont été célébrées le 30 juillet 2015 en l’église Saint-Germain des Prés, sa paroisse de Paris ; les pères Régis Morelon et Jean-Jacques Pérennès, anciens directeurs de l’IDEO, ont participé à la concélébration, en union de pensée avec les membres de l’IDEO en Egypte.

Les administrateurs des Amis de l’IDEO expriment à madame Jacques Andréani, à ses enfants, petits-enfants et arrière petit-fils, leurs profondes condoléances, ainsi que l’expression de leur vive gratitude pour l’action de Jacques Andréani à la tête de leur association, en soutien à l’IDEO.