La « déclaration de co-existence réciproque islamo-chrétienne » d’Al-Azhar

La conférence internationale sur la liberté et la citoyenneté réunie fin février 2017 au Caire par al-Azhar, avec des représentants religieux sunnites et chiites et de hauts responsables des chrétiens d’Orient a comporté le 1er mars 2017 la publication d’une importante « déclaration de coexistence réciproque islamo-chrétienne ».

Proclamant l’égale liberté et citoyenneté des musulmans et des non-musulmans, cette déclaration constitue une étape importante dans la pleine reconnaissance des droits et libertés. Elle énonce de façon très claire la caducité du statut de dhimmitude, affectant aux non-musulmans une place de second rang dans la dans la construction d’un vivre ensemble et réfute la légitimité de toute discrimination fondée sur la religion. Elle appelle à un vivre ensemble dans le pluralisme et la reconnaissance réciproques.

Nous vous invitons à lire l’article de La Croix du 6 mars 2017.

Vous pouvez également lire le texte complet de la déclaration du 1er mars 2017.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *